Rechercher
  • imara

Comment les croyances limitantes freinent votre développement?

Manager, il est temps de débusquer vos croyances limitantes!


Certains sont des cadres expérimentés chargés de diriger de grands groupes ou l'ensemble de l'organisation. D'autres sont un peu moins aguerris, notamment des cadres débutants aux grands yeux, enthousiastes à l'idée de changer le monde mais encore incertains quant à la façon de faire les choses avec et par les autres.


L'un des thèmes récurrents et dangereux entendu de la part des individus à tous les niveaux et à toutes les étapes de leur carrière est la croyance limitante qui les tient en otage de ne pas réaliser leur plein potentiel.


Les croyances auto-limitantes sont les barrières que nous construisons dans notre esprit et qui nous repoussent dans une petite boîte où nous vivons inconfortablement, luttant pour étirer notre créativité et respirer l'air de la pensée et de l'action indépendantes.


Bien sûr, chaque organisation a une hiérarchie, et il y a des limites, même pour le PDG, à sa capacité d'agir de manière indépendante. Si vous allez trop loin, vous risquez de vous retrouver à l'extérieur, à regarder à l'intérieur et à vous demander ce qui s'est passé.


Cependant, les croyances limitantes sont moins axées sur la remise en cause des règles de gouvernance organisationnelle que sur les constructions mentales que les gens s'imposent dans le cadre des contraintes de l'organisation.


Voici quelques déclarations limitantes qui étouffent :


  • Personne ne sait mieux que moi comment améliorer mes résultats.

  • Mon personnel n'approuvera jamais cette idée.

  • Ce n'est pas la façon dont nous faisons les choses ici.

  • Nous ne pouvons pas atteindre nos chiffres avec le manque de soutien du marketing.

  • Je ne sais pas comment rallier cette équipe à ma nouvelle stratégie

  • C'est notre stratégie qui a fait notre succès.

  • Personne n'acceptera de changer à ce stade.

  • Je ne peux pas...

  • Je doute que quiconque soit d'accord...

  • Je n'ai pas assez d'aide...

  • Je n'ai pas besoin d'aide...

  • Les entreprises ne nous laissent pas...

  • Je ne suis pas sûr de devoir relever ce nouveau défi.

  • Ce n'est pas ce pour quoi je suis doué.

nous entendons un flot infini de ces déclarations limitatives. Elles viennent de personnes qui se trouvent aussi bien au sommet de l'organigramme que de celles qui commencent à peine.


9 questions clés pour vous aider à débusquer vos croyances limitantes :

Ce qui est intéressant, c'est que lorsque nous figeons une croyance limitante et que nous travaillons ensemble pour évaluer cette croyance, presque universellement, les barrières commencent à fondre. Nous nous appuyons sur des questions très sophistiquées et super-secrètes telles que:

  • "Pourquoi pensez-vous cela ?"

  • "Qu'est ce qui vous fait penser cela?"

  • "Quels sont vos obstacles ici ?"

  • "Qu'avez-vous tenté jusqu'à présent ?"

  • "À qui avez-vous demandé des idées ou de l'aide ?"

  • "Qu'est-ce qui a fonctionné ?"

  • "Qu'est-ce qui n'a pas fonctionné ?

  • "Si votre vie dépendait de votre capacité à surmonter cet obstacle, que feriez-vous ?"

  • "Que pouvez-vous faire à partir d'aujourd'hui pour que cela soit différent dans 3 mois ?"

De toutes ces questions utiles pour aider les personnes à réfléchir à la manière de surmonter un obstacle, la plus puissante est la première : "Pourquoi pensez-vous cela ?


Cette question est redoutable parce qu'elle arrête les gens dans leur élan et les force à réfléchir à leurs propres croyances limitantes. Ils commencent généralement à évoquer une série de raisons dont ils se rendent vite compte qu'elles ne sont que des excuses pour ne pas faire quelque chose parce que c'est difficile.


Nous avons vu des gens rire à gorge déployée une fois qu'ils ont reconnu les limites qu'ils se sont imposées par leur pensée.


Pour chacun de ces commentaires limitatifs identifiés ci-dessus, les personnes concernées ont trouvé un moyen de trouver une solution.

  • Le patron a approuvé l'idée.

  • La responsable des ventes a trouvé un moyen de guider son équipe pour atteindre ses objectifs.

  • L'équipe a finalement soutenu la stratégie.

Et ainsi de suite.


Comment faire sans qu'un entraîneur ne pose les questions ennuyeuses :

La grande nouvelle concernant les questions identifiées ci-dessus et leurs cousins apparentés, est que vous pouvez vous les poser.


Vous pouvez commencer par vous poser les mêmes questions, à condition de reconnaître que vous avez une croyance limitante.


Une meilleure approche consiste à trouver quelqu'un d'autre pour vous poser ces questions.


Utilisons le concept de copain de baignade des Navy Seals. Le compagnon de baignade est quelqu'un qui vous soutient, vous pose les questions difficiles et est à l'aise pour vous dire que votre bébé ou votre idée est moche.


Tout le monde a besoin d'un compagnon de baignade !


Cultivez une relation de travail avec quelqu'un en qui vous avez confiance pour ne pas pomper le soleil quand vous avez besoin de tonnerre et d'éclairs.


Demandez à cette personne de vous poser ces questions et de vous tenir responsable des réponses qui ne sont pas complètement fausses.


L'un des secrets de la réussite est de faire tomber les barrières. Il est temps de mettre au placard certaines de vos croyances qui vous limitent.


Nous adorons la baignade, donc si vous souhaiter un compagnon...

0 vue

Copyrhigt  ©  imara  2020